Menu

Nos missions

Préambule

Le maître d’ouvrage s’engage en temps utile :

A définir et à transmettre à l’architecte :

  • Un programme suffisamment détaillé pour permettre à l’architecte :
    • d’établir son projet
    • de définir tous les éléments de sa composition, leur importance, leurs exigences particulières
  • L’enveloppe dont il dispose, et notamment le montant affecté aux travaux, en s’assurant du financement de l’opération
  • Le délai d’exécution souhaité.
  • Les éventuels labels définis par les organismes publics ou professionnels habilités que le maître d’ouvrage souhaite obtenir.

A fournir en tant que de besoin

  • Les données juridiques, dont, notamment :
    • les titres de propriété et les éventuelles servitudes
    • le certificat d’urbanisme
    • les règlements de copropriété ou de lotissement
    • les limites séparatives
    • les diverses autorisations préalables éventuellement nécessaires à l’exécution de tout ou partie des travaux (DRIRE, CDAC, loi sur l’eau, etc.)
  • Les données contractuelles, dont notamment les contrats des éventuels autres intervenants de la maîtrise d’œuvre
  • Les éventuelles études antérieures ainsi que, le cas échéant, leur appréciation par l’administration
  • Les données techniques, dont, notamment :
    • les levés de géomètre (plan cadastral, périmétrique et foncier, plan topographique et de nivellement, relevé des existants, des héberges, des abords des plantations et des réseaux de rejets, servitudes de sol, de sous-sol, aériennes ou radioélectriques, etc.)
    • les résultats et analyses de la campagne de sondages
    • les résultats des recherches concernant d’éventuels éléments construits enterrés, cavités, carrières, réseaux et ouvrages enterrés divers : vestiges archéologiques, etc.
    • les contraintes climatiques, sismiques et les plans d’exposition aux risques naturels ou technologiques, etc.
    • les documents photographiques ou autres permettant l’intégration du projet dans le site
    • les règles et règlements particuliers spécifiques au projet et dont le maître d’ouvrage a connaissance.
    • les diagnostics techniques obligatoires
  • Le montant définitif des travaux en fin d’opération.

Missions qui peuvent être confiées à l’architecte

Pré-études préliminaires

Les études préliminaires ont pour objet de proposer une solution d’ensemble aux attentes du maître d’ouvrage, traduisant, sous forme d’esquisse, les éléments majeurs du programme, et de vérifier, sous forme de ratios, l’adéquation de l’enveloppe à ce programme.

Etudes d’avant projet

APS – Etudes d’avant-projet sommaire

Les études d’avant-projet ne sont menées qu’après avoir vérifié, lors des études préliminaires, l’adéquation de l’enveloppe au programme défini par le maître d’ouvrage.

L’architecte précise la conception générale en plan et en volume, propose les dispositions architecturales qui lui semblent les mieux à même de répondre au programme. Il arrête les dimensions principales de l’ouvrage ainsi que son aspect général.

Il fournit une estimation provisoire du coût prévisionnel des travaux et estime le délai global de réalisation de l’opération.

APD – Etudes d’avant-projet définitif

L’architecte vérifie le respect des différentes réglementations liées à l’opération.

Il détermine les surfaces de tous les éléments du programme, arrête en plans, coupes et façades les dimensions de l’ouvrage, précise son aspect, justifie les solutions architecturales retenues, détermine les surfaces détaillées de tous les éléments du programme et établit la notice descriptive précisant la nature des matériaux.

L’architecte fournit l’estimation définitive du coût prévisionnel des travaux, dans la limite d’une variation de 10% en monnaie constante par rapport à l’estimation provisoire du coût prévisionnel des travaux approuvé à l’APS. Cette limite ne vaut que si le programme défini au contrat ou en annexe est inchangé.

DPC – Dossier de permis de construire

L’architecte établit les documents graphiques et pièces écrites de sa compétence, nécessaires à la constitution du dossier de demande de permis de construire suivant la réglementation en vigueur, notamment : plan de masse à l’échelle de 1/200e (0,5cm p. mètre), plans des niveaux, coupes et façades à l’échelle de 1/100e (1cm p. mètre), volet paysager, accessibilité aux handicapés, notice de sécurité, etc.

Ces échelles peuvent être adaptées en fonction des dimensions du projet.

Il assiste le maître d’ouvrage pour la constitution du dossier administratif.

PCG – Les études de projet de conception générale

L’architecte précise par des plans, coupes, et élévations les formes des différents éléments de la construction, la nature et les caractéristiques des matériaux et les conditions de leur mise en œuvre.

Il détermine l’implantation et l’encombrement de tous les éléments de structure et de tous les équipements techniques, précise les tracés des alimentations et évacuations de tous les fluides, décrit les ouvrages et établit les plans de repérage nécessaires à la compréhension du projet.

L’architecte établit l’ensemble des spécifications détaillées des ouvrages sous la forme d’un Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) comprenant, pour chaque corps d’état :

    • un document écrit descriptif des ouvrages, précisant leurs spécifications techniques ; s’il est commun à plusieurs marchés, ce document fixe les limites de chaque marché.
    • des documents graphiques décrivant par des plans et des dessins, éventuellement fournis sur support informatique ou numérisé, les dispositions particulières des ouvrages à réaliser.
    • s’il y a lieu, des pièces annexées fournissant aux entrepreneurs des données complémentaires pour l’exécution des travaux.

Il établit un coût prévisionnel des travaux par corps d’état, et détermine le calendrier prévisible du déroulement de l’opération.

Assistance pour la passation des marchés de travaux

DCE – Dossier de consultation des entreprises

L’architecte rassemble les éléments du projet réalisés en phase APD et PCG, nécessaires à la consultation permettant aux entrepreneurs consultés d’apprécier la nature, la quantité, la qualité et les limites de leurs prestations et d’établir leurs offres.

L’architecte assiste le maître d’ouvrage pour l’établissement des pièces complémentaires administratives accompagnant le projet et constituant le dossier de consultation.

MDT – Mise au point des marchés de travaux

L’architecte assiste le maître d’ouvrage lors du dépouillement des offres des entreprises, et, s’il y a lieu, des variantes à ces offres, procède à leur analyse comparative, établit son rapport, propose au maître d’ouvrage la liste des entreprises à retenir et met au point les pièces constitutives du ou des marchés de travaux.

DET – Direction de l’exécution des contrats de travaux

L’architecte rédige et signe les ordres de service, pour l’exécution des travaux des différents corps d’état.

Il organise et dirige les réunions de chantier et en rédige les comptes rendus, qu’il diffuse à tous les intéressés, vérifie l’avancement des travaux et leur conformité avec les pièces du marché, vérifie les situations de l’entrepreneur dans un délai de 21 jours à compter de leur réception et établit les propositions de paiement, vérifie les mémoires établis par les entreprises dans un délai de 45 jours à compter de leur réception, établit le décompte définitif en fin de chantier et propose le règlement pour solde.
Sauf mission complémentaire, la fréquence moyenne des visites de l’architecte est hebdomadaire.

AOR – Assistance aux opérations de réception

L’architecte assiste le maître d’ouvrage pour la réception des travaux :

    • il organise une visite contradictoire des travaux en vue de leur réception
    • il rédige les procès-verbaux et la liste des réserves éventuellement formulées par le maître d’ouvrage. Ce dernier signe les procès-verbaux.
1 visiteur connecté - 43 visiteurs aujourd'hui - 24811 visite(s) au total